Johnathan Kell

No Wave

Bio

I’m Johnathan Kell, it’s not my real name obviously, it’s not an alias, it’s an ajar. It’s a pun taken from a Taxi Girl song… random… Born in Paris between the fall of Saigon and Barbès. I spent my childhood in Jamés, a small town in the center of France… of France and Paris. Coming from seventies separated parents, a stylist for one, a second-hand goods dealer for the other. My Baccalaureate serves as my passport for a six-year trip to study History of Art, history of seeing. Four of those years I spent in Italian Futurism and its noises. I move to Lyon, work in different museums not yet burned. I met New-York, one evening on the docks. Starts going back and forth between the US and France and in my future wife. In 2010, I get married on the rooftops of Brooklyn, then I go back to France to find another one that I had let down. I fall in my turn, I die, I come back, I lose my memory, Zang Tumb Tumb!!!!! It takes me a long time to regain my balance and then here I am… But it’s not me anymore… It’s Johnathan Kell, the artist, he lives in Lyon now.

He’s looking for a vector of creation, something where he could write, make music, graphics and why not a film… Funny thing… science fiction is already taken by Philip K. Dick… Dick… Dick… Ass, porn, here we go!

Johnathan will create with his dick… Dick… Dick… He’s making a website to put it all on. The links are established. It’s all over the place, the writing, the graphics and the video, he delegates the music to R. Laroche, another wrestler from Lyon.
Working exclusively in the digital field, he uses all digital tools, often against the grain, to elaborate raw and colourful images, concentrating on shapes and lines without ever worrying about the message . What message?

Je suis Johnathan Kell, ce n’est pas mon vrai nom évidemment, ce n’est pas un pseudo, c’est un ajar.

Un jeu de mot pioché dans une chanson de Taxi Girl … au hasard…

Né à Paris entre la chute de Saïgon et Barbès. Je passe mon enfance entre Jamés, petite ville du centre de la France et Paris.

Issus de parents seventiesement séparés, styliste pour l’un, brokanteur pour l’autre. Mon Bak me sert de passeport pour un voyage de six ans dans des études d’Histoire de l’Hart, histoire de voir.

Je konsakre quatre de ces années au Futurisme italien et à ses bruits.
Je m’installe à Lyon, travaille dans différents musées pas enkore brulés.
Renkontre New-York, un soir sur les quais.
Kommence des allers-retours entre les USA et la France, dans ma future femme aussi.
En 2010, je me marie sur les toits de Brooklyn, puis je rentre en France en retrouver une autre que j’avais lâchement laissé tomber.
Je tombe à mon tour, je meurs, je reviens, je perds la mémoire, Zang Tumb Tumb !!!!
Je mets longtemps à retrouver le désékilibre et puis voilà je suis là …
Mais ce n’est plus moi…
C’est Johnathan Kell, l’artiste, il vit à Lyon désormais.
Il cherche un vekteur de kréation, un truk où il pourrait ékrire, faire de la musik, du graphisme et pourquoi pas un film…
Un truk marrant… la sience fiktion est déjà prise par Philip K. Dick… Dick… Dick…
Du kul, du porno, voilà cest parti !
Johnathan créera avek sa Bite… Bite… Bite…
Il fait un site Internet pour tout mettre et la mettre.

Les liens sont établis. ça part dans tous les sens, l’ékriture, le graphisme et la vidéo, il délègue la musique à R. Laroche, un autre katkheur lyonnais.
Travaillant exklusivement dans le domaine digital, il utilise tous les outils numériks, souvent à kontre emploi pour élaborer des images krues et kolorées, se koncentre sur les formes et les lignes sans jamais se soucier du message…

Kell message ?